Histoire de la Po sie Latine Jusqu' La Fin de la R publique (Classic Reprint)

Histoire de la Po sie Latine Jusqu' La Fin de la R publique (Classic Reprint)

Book Title: Histoire de la Po sie Latine Jusqu' La Fin de la R publique (Classic Reprint)

Author: Emma Smith

Format: Paperback | 448 pages

Publication Date: 13 Feb 2019

ISBN-13: 9780243921423

Excerpt from Histoire de la Poésie Latine Jusqu'à la Fin de la République Sous le second Tarquin, le culte des dieux commença à s'helléniser, surtout par le moyen des livres Sybillins qu'on interprétait avec le secours de deux esclaves grecs, ins truits dans les langues. Un artiste de Véies fut chargé de faire une statue en argile de Juppiter, la première image d'un dieu romain. Les jeux publics qu'on célébrait chaque année aux ides de septembre en l'honneur des trois divini tés dû Capitole, J uppiter, J unon et Minerve (ludi Romani), furent rehaussés, suivant la coutume grecque, par des courses de char dans le cirque et par des luttes a coup de poing dont les champions étaient appelés d'etrurie. C'est dans cette nouvelle forme que ces jeux nationaux furent dorénavant donnés régulièrement chaque année ils occu pèrent d'abord deux, trois, puis quatre jours a partir de 387-367. Dans les premiers temps de la république (800 peu avant la rédaction des lois des XII Tables, commencent par l'envoi de trois ambassadeurs les relations diplomatiques avec Athènes, où Périclès était au comble de la popularité. Soixante - quatre ans plus tard, peu après le désastre gau lois, on érigea au forum, pour les nobles étrangers grecs et d'abord pour les Massaliotes, une tribune dite graecostasis. About the Publisher Forgotten Books publishes hundreds of thousands of rare and classic books. Find more at www.forgottenbooks.com This book is a reproduction of an important historical work. Forgotten Books uses state-of-the-art technology to digitally reconstruct the work, preserving the original format whilst repairing imperfections present in the aged copy. In rare cases, an imperfection in the original, such as a blemish or missing page, may be replicated in our edition. We do, however, repair the vast majority of imperfections successfully; any imperfections that remain are intentionally left to preserve the state of such historical works.